Hefka Games
SOCIAL:

Nekopunk Apocalypse

Filed under: Écriture

Nekopunk Apocalypse

Ce texte a été écrit le 3 Septembre et a originellement été rédigé pour mon blog personnel. Je vais prochainement déplacer tous mes écrits ici.


Je ne sais ni qui tu es ni d’où tu viens, toi et moi nous ne sommes personne
Je suis tout et son contraire, l’image que tu te fais de moi n’est pas la bonne
Si l’opinion que tu te fais de moi est basée sur mes textes, tu ne me connais pas
Je suis fatigué, trop fatigué de devoir prouver que je suis moi-même.

Je peux te répéter cent fois que j’ai un tempérament doux et adorable
Tu ne verras en moi qu’un coeur aride doublé d’une psychologie totalement pétée
Si l’opinion que tu te fais de moi est basée sur ma face obscure détestable
C’est parce que je suis fatigué de prouver que je suis ce que je n’ai jamais été.

Je ne te connais pas et je ne veux pas savoir ce que tu fais ici
Ma plume de Nekopunk autiste surdoué est émoussée et usée – Je me noie
Dans mes rêves lointains, ange aux ailes sauvagement découpées à la scie
Mes nekomimi sont sales et ma queue de catboy est plus vieille que toi.

Mon apocalypse a commencé.

Mains au sol, dos au mur
Fatigué de mon côté obscur
J’en ai vues défiler des horreurs et des horreurs
Tu veux vraiment savoir ce que j’ai sur le coeur ?

Je continuerai de cracher ma Weltschmerz à la face de cette société pourrie
Je suis là et j’y reste, accompagné de ma putain d’anxieté sociale
Manque d’amour ou d’oxytocine ? M’en fiche, de rancoeur je me nourris
C’est peut-être moi l’ennemi vu que mon calme dissimule une rage bestiale.

Mains au sol, dos au mur
Fatigué de mon côté obscur
Sautes d’humeurs, chocs émotionnels, bad trips
Tu veux vraiment savoir ce que j’ai dans les tripes ?

Je continuerai de cracher ma Weltschmerz à la face de cette société pourrie
Je suis là et j’y reste, accompagné de ma putain d’anxieté sociale
Quand tu joues le chat moi j’suis un clébs, quand c’est moi toi t’es la souris
Quand j’fais le cabot toi t’es un réverbère, j’te pisse dessus, sale animal.

Mains au sol, dos au mur
Fatigué de mon côté obscur
Mon espèce est en voie d’extinction, mon Enfer est ici
Et sois prévenu que bientôt la tienne le sera aussi.

Je continuerai de cracher ma Weltschmerz à la face de cette société pourrie
Je suis là et j’y reste, accompagné de ma putain d’anxieté sociale
Je me moque de quelle est ma véritable personnalité, j’suis qu’un enfant maudit
Mes valeurs existent pour être violées, écrasées et détruites, carnage viscéral.

Tu me dis que le temps guérit toutes les blessures
Tu ne connais visiblement pas mon côté obscur.

Toi et moi avons en commun qu’on crèvera comme des rats
Avant l’heure.
Ne dompte pas un chat sauvage t’es pas match pour moi
Essaie Tinder !

©Hefka

Nekopunk Apocalypse
Nekopunk Apocalypse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mastodon