Hefka Games
SOCIAL:

Ne mourrons pas sots

Filed under: Écriture

Ne mourrons pas sots

Vous vous retrouvez encore une fois dans la partie dissidente du site officiel de Hefka Games. Je vous propose donc un texte plus révolté que ce que je fais d’habitude dans lequel je tire sur tout le monde y compris moi-même.


J’ai la rage aux dents et je ne saurai dire pourquoi
J’sais pas si tu comprends mais j’ai vraiment perdu foi
Y’a un million de choses qui m’énervent dans ce monde
Si je devais faire le ménage ce serait à coups de bombes

J’arrive avec mes nekomimi et je démolis toutes vos convictions
Je tire sur la terre entière et je déteste toutes les orientations
De gauche comme de droite, on parle de solutions et de problèmes
Je peux dézinguer tout le monde, la dernière balle est pour moi-même
Je veux pas être méchant pourtant, je veux pas faire de politique
Mais quand on voit ce qu’il se passe je peux pas rester pacifique
Paix amour respect partage, hommes et femmes ne seront jamais des anges
Chacun prêche des bonnes valeurs mais seulement quand ça l’arrange
Ce n’est pas un jeu, mes lignes sont remplies de nitroglycérine
Je crache sur Spotify tout en l’utilisant et pleure pour la Palestine
Le temps passe, le climat est devenu dystopique et anxiogène
Combien d’années passeront avant qu’on ne manque de bouffe et d’oxygène
J’essaie de m’accrocher à la vie et à la bienveillance, sans espoir
A présent il est très clair que le renouveau émerge du noir
Féminisme, racisme, anarchisme, nazisme, j’en ai plus rien à foutre
A présent mes convictions sont claires, allez tous vous faire foutre

J’ai la rage aux dents depuis que j’ai perdu la foi
Le monde est pourri et je sais très bien pourquoi
Y’a un million de choses qui m’énervent dans ce monde
Si je devais faire le ménage ce serait à coups de bombes

Spotify c’est des voleurs et des fachos, Instagram c’est des copieurs
La droite c’est un truc de riche, la gauche c’est des branleurs
Les extrêmes ne prêchent que ceux qu’ils veulent au moment propice
C’est pourquoi je ne différencie même plus les racailles des fascistes
TikTok c’est comme la pornographie, ça vous détruit à coup de dopamine
Et bien plus rapidement que ne le ferait un petit sachet de cocaïne
Internet et Netflix détruisent la terre à coups de câbles dans la mer
Mais c’est bon pour les multinationales et leur chiffre d’affaires
Je sais même plus pour qui devrais-je encore éprouver de la gratitude
Le seul sentiment qui est encré en moi c’est cette perpétuelle inquiétude
Et si tu as pris l’habitude dans cette chienne de vie d’être non respecté
Il va falloir apprendre à apprécier ce qui jusqu’à présent te débectait
Nous sommes des milliers à détester ce système qu’on a tous fabriqué
Je suis resté plutôt gentil dans ce texte mais je pourrai tous vous niquer
Y compris moi-même, parce que même si je trouve l’humanité immonde
Je ne suis pas exempt de tout reproche et ne vaux pas mieux que tout le monde

J’ai la rage aux dents et j’essaie de voir clair dans le noir
Je sais pas si tu comprends, je ne sais pas comment garder espoir
Puisqu’il faut profiter de la vie, nous prendrons le bonheur d’assaut
Rejoinds-moi ou déteste moi, mais surtout ne mourrons pas sots.

Äefyekaaos

Ne mourrons pas sots

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mastodon