Hefka Games
SOCIAL:

N**** le système

Filed under: Écriture

N**** le système

Hello les Francophones du Mosh Pit, bienvenue dans la partie dissidente de ce site web, je veux dire, bienvenue dans le côté obscur du site officiel de Hefka Games. Ici, comme précisé plus tôt, je laisse librement s’exprimer Äefyekaaos. C’est comme ça que j’ai baptisé ma face noire. Concernant ce texte, il y a des allusions à Warcat Parade et à son développement, et aussi une petite référence à la Fonky pour ceux à qui ça dit quelque chose. J’ai un style d’écriture incendiaire et je ne m’en cache pas.

A celles et ceux qui disent que mes textes nuisent à mon « attitude professionnelle », je vous dis merde. Nous avons tous un côté obscur, inutile de jouer à la perfection bobocrate. Là où je suis différent de vous, c’est que moi au moins j’essaie de vivre avec ce côté-là au lieu de tenter vainement de le refouler comme tout le monde.


On carbure au sperme et au pétrole, bordel que ça me fout la haine
C’est à se demander où a bien pu passer le sang dans nos veines
Je m’en rends compte quand un humain lambda va à la station service
Et trouve banal d’insérer sa carte bleue pour alimenter sa 206
Tout devient de mieux en mieux, tout devient de pire en pire
Deux mille vingt-trois, moi aussi je suis un esclave de l’empire
Je m’en rends compte quand je me lève à n’importe quelle heure
Que mon premier réflexe matinal est d’allumer mon ordinateur
Pour regarder ce qu’il se passe, toujours avec des mots incisifs
Y’a plein d’informations qui circulent, mais c’est jamais positif
Et quand il y a parfois des choses qui parlent de bienveillance
Je n’oublie pas que derrière il y a tout un réseau de surveillance
Nique les codes, être un esclave est tout ce que j’ai appris
Nique l’école, ouais mais ça je pense que je te l’ai déjà dit
Et pour ceux qui me demandent en quoi le système est immonde
S’il vous plaît, ne m’obligez surtout pas à vous répondre

Je voulais m’amuser dans la cour avant que ne retentisse la sonnerie
Maintenant je pensais pouvoir divertir le monde avec mes conneries
Mais la place est squattée par TikTok YouTube et autres Instagram
Je pensais être un créateur je suis juste un autre zombie du Gafam
Plutôt vivre avec des idéaux que mourir avec des réseaux sociaux
Alors j’ai investi du temps à développer en solo un jeu vidéo
Je pensais m’écarter du système établi, destructeur et menteur
Avant de réaliser que pour survivre je devais à mon tour être un voleur
Investir de l’argent, volé à d’autres voleurs, dans la publicité
Que mon sang circule dans tout ce qui utilise de l’électricité
Je ne suis plus humain mais juste des données parmi tant d’autres
Je pensais être différent, et pourtant vous aussi êtes des nôtres
Puisque tu lis ces lignes, entreposées quelque part sur la toile
Je pensais être une araignée, de la salive jusqu’à la moelle
Mais je ne suis qu’une fourmi ouvrière qui essaie d’élever la voix
Ado je répétais « Le monde est pourri », à présent je sais pourquoi

Où est ma place ? Dans l’associatif, avec ce que t’appelles la racaille
Je chie sur les bobos qui voudraient que je déraille quand ils déraillent
Pourquoi je fais tout ça ? Pourquoi tu dis que ça ne marchera pas ?
Tu n’entends pas les pleurs de la planète que tu foules de tes pas ?
Tu sais que je sais aussi bien que toi que je ne vais rien changer
Et pourtant regarde ce que te fais le système, tu n’es pas dérangé ?
J’ai des valeurs, j’ai des éthiques, alors merde pour mon jeu vidéo
J’adore ce métier, mais pas question que je viole mes propres idéaux

J’suis pas là pour te dire ce qu’il faut faire – C’est pas mon travail
Je suis pas là non plus pour te passer les fers – Pas d’ça dans l’attirail
Révoltant parce que révolté, désinvolte parce que survolté
J’ai que mes rêves à défendre et toute ma vie à reprendre
Je me suis engagé dans une guerre que je ne peux pas gagner
Mais je suis prêt et des punchlines je vais en envoyer
J’suis prêt à boycotter, à tordre ton système jusqu’à le broyer
Nekopunk adolescent, je suis là pour déranger, perturber, déstabiliser
Tu voudrais me dresser ? Hé bien essaie, vas-y, fais-moi stresser

©Hefka

N**** le système
N**** le système

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mastodon